Renseignement ICI
Renseignement ICI
itinerance la nature pour tous

Utilisation du GPS

J'utilise mon GPS pour:

• préparer une rando (VTT, à pied, etc...) sur le logiciel Carto Exploreur de Bayo ou Memory map: je dessine ma trace, route sur le logiciel, puis je la transfere sur le GPS.
Ensuite, sur le terrain, je n'ai plus qu'à suivre la trace ou la route prédéfinie, ce qui permet de voir en temps réel la progression et d'avoir des infos intéressantes (vitesse, dénivelé, courbe d'altitude, kilométrage restant, temps restant estimé, etc...)
• enregistrer le parcours d'une rando. Le GPS enregistre en temps réel le chemin suivi. A intervalles réguliers il calcul et enregistre la position. A l'arrivée, je n'ai plus qu'à transférer l'enregistrement sous le logiciel de cartographie pour voir exactement où je suis passé, et pouvoir éventuellement retourner sur ce parcours ou à un endroit précis qui m'a bien plu (single track,...).
• me positioner et retrouver mon chemin, si je me perds, ou si je change d'itinéraire
• donner ma position exacte au secours, en cas d'accident (qui eux aussi sont équipés de GPS)
• avec les gps à carto integré (GPS topo chez Garmin) je peu facilement lire ou retrouver ma position.

Definir son utilisation

gps topo et GPS
gps topo et GPS

L'utilisation du GPS en VTT nécessite d'avoir un appareil ayant les caractéristiques suivantes:

• Autonomie suffisante pour couvrir une rando. Les appareils actuels ont généralement plus de 10h d'autonomie, ce qui est suffisant pour une bonne rando (au delà, prévoir des piles de rechange)

• Résistance aux chocs et étanchéité pour pouvoir placer le GPS sur le cintre du VTT.

• de la cartographie pour y mettre des cartes topographiques, fabriquées "maison" ou à partir de logiciels du commerce (GPS Topo,...)

• un altimètre intégré, c'est pratique pour avoir des dénivelés précis des randos, et savoir en temps réel quel est le dénivelé déjà effectué.

Données Carte /GPS

Combiner carte IGN et un GPS Les GPS donnent des coordonnées avec une precision de 5 à 15 m.

En général, ces GPS fournissent des coordonnées géographiques dans le système mondial WGS84 et beaucoup d’entre eux proposent aussi des coordonnées dans le système de projection plane UTM.

Ces 2 systèmes sont reportés sur les cartes les cartes IGN 1/25000. Les quadrillages sont tracés et vous aident, grâce à l’échelle, à estimer les distances réelles sur le terrain. D’autres systèmes de coordonnées sont présents sur les cartes, mais très peu utilisés.
Mais attention, il s’agit dans tous les cas de distances horizontales donc, si vous vous situez en zone montagneuse, prenez garde !

Nous ne parlerons pas de l’altimétrie. L’altimétrie, est donnée soit en altitude GPS ou altitude barométrique avec une précision de l’ordre de 10 m.

Voici comment lire votre position sur une carte IGN avec les coordonnées fournies par votre récepteur GPS :

Sur la carte même, vous retrouvez un quadrillage bleu qui correspond à la projection UTM. Vous verrez aussi, en cherchant bien, des petits croisillons noirs qui correspondent à la projection LAMBERT suivant la zone où vous vous trouvez en France (rappelons que la France est découpée en 4 zones sur l’axe nord-sud afin de limiter les altérations de distances).

Sur le côté et le bas de la carte, vous trouverez 2 échelles de mesures ainsi que des amorces. En bas se trouve les coordonnées de l’axe EST et à gauche l’axe NORD. Chacune des échelles et les amorces correspondent à un système de coordonnées, et donc des unités différentes :

 

A - amorces systèmeWGS84 projection UTM, coordonnées planes en kilomètres par rapport au méridien de Greenwich

B - échelle de mesure système européen ED50, coordonnées géographiques en DMS (Degrés, Minutes, Secondes) par rapport au méridien de Greenwich

C - échelle de mesure système NTF, coordonnées géographiques en Grades (100 Gr = 90°) par rapport au méridien de Paris

D - amorces système NTF projection LAMBERT (ici zone III), coordonnées planes en kilomètres par rapport au méridien de Paris. Le premier chiffre indique la zone du LAMBERT, ex : Y= 3164 = LAMBERT III, 164 KM en Y (l’origine étant à Y= 200 Km, on est 36 Km au dessous du parallèle des 52°); pour le X, la zone n’est pas signifiée

E - amorces système NTF projection LAMBERT II étendu, coordonnées planes en kilomètres par rapport au méridien de Paris. Le parallèle origine est à 52° et il s’agit d’un LAMBERT regroupant les 4 zones pour les unifier, mais dont l’altération des distances aux pôles du pays sont importantes

F - le numéro de la carte suivant le plan général d’assemblage de l’IGN

Le récepteur GPS doit correctement être paramétré pour pouvoir être bien utilisé. Si vous voulez lire des coordonnées en UTM, assurez-vous que ce système est actif sur votre GPS et que c’est via celui-ci que les coordonnées sont affichées. Ces paramètres doivent être configurés dès le départ ou vous risquez de vous situer à un mauvais endroit sur votre carte.

ToulouseBlog.fr